Au secours – Typhon Haiyan

Article : Au secours – Typhon Haiyan
10 novembre 2013

Au secours – Typhon Haiyan

Aux Philippines, nul répit avec les catastrophes naturelles. Le 9 novembre, l’un des typhons les plus violents de l’histoire a balayé les Philippines vendredi et samedi : typhon Haiyan. Selon les autorités , ce typhon a déjà fait plus de 10.000 morts et on compte environ 2.000 disparus. Toutes les ONG se mobilisent alors pour venir au secours de la population philippine en pleine tristesse.

Le Vietnam a déplacé plus de 600.000 personnes avant l'arrivée de Haiyan, ont indiqué dimanche les autorités qui attendent pour lundi matin le typhon déjà responsable de milliers de morts aux Philippines. afp.com/-
Le Vietnam a déplacé plus de 600.000 personnes avant l’arrivée de Haiyan, ont indiqué dimanche les autorités qui attendent pour lundi matin le typhon déjà responsable de milliers de morts aux Philippines. afp.com/-

L’ONG Action contre la faim qui a affirmé que ce typhon est le plus puissant de l’année 2013 avec des vents atteignant 315Km/h, et a lancé un appel important pour tous dons à travers le site internet.

Des secours sont envoyés du monde entier pour circonscrire le désastre. Une équipe du Programme alimentaire mondial est sur place depuis samedi pour évaluer les besoins et convoyer environ 40 tonnes de nourriture. Les aides effectives et annonces d’aide fusent de partout. Pendant que l’Unicef annonce l’acheminement d’un avion cargo de soixante tonnes de produits puis d’équipements sanitaires, la commission européenne annonce 3 millions d’euros pour les opérations secours et le Canada promet une aide de 5 millions de dollars.

Dans un pays où la nourriture et l’eau potable se font rares, et où les autorités sont dépassées par l’ampleur des événements; la solidarité internationale montre toute son efficacité. La Nouvelle-Zélande et l’Australie ont déjà fait un premier don de 490.000 dollars; Médecins sans Frontières a fait dons de 200 tonnes de produits pharmaceutiques et autres matériels; l’Allemagne qui se prépare pour un don massif de produits a déjà une équipe de secouristes sur le terrain, et la marine de l’armée américaine est en route pour venir intensifier les opérations de recherches.
Des annonces d’assistance sont faites tous les jours mais Manille n’est pas encore sorti des décombres.

La communauté internationale est néanmoins entrain de jouer sa partition et ce sont des actions à saluer. Vous pouvez aider l’archipel des Philippines en allant sur les différents sites des ONG.

Partagez

Commentaires

Marie-Anne
Répondre

Ce qui m'inquiète le plus dans ces catastrophes naturelles dévastatrices, ce sont tous les enjeux sur l'environnement et la récurrence des phénomènes qui vont en augmentation avec le réchauffement climatique... L'envoi de secours sur place et l'acheminement de l'aide aux populations touchées est déjà difficile à assurer, comment envisager les choses si la situation empire? Comment un pays comme les Philippines peut-il se développer durablement s'il doit gérer des crises humanitaires de cette envergure?

hermann
Répondre

Tu as tout à fait raison concernant tes inquiétudes, Marie Anne. Mais selon moi, tout ceci montre que malgré toutes ses hautes technologies, l'homme ne peut pas circonscrire la nature. Nous sommes toujours surpris et nous subissons les afres. Regarde un peu les catastrophes qui surviennent parfois aux Etats Unis, surtout en Californie. Moi je pense que l'archipel des phillipines est condamné à un milieu précaire.

Elodie
Répondre

Condamné? non je ne dirais pas ça. Des pays ont connu des catastrophes mais on réussi à se relever, grâce à la volonté de ses populations et le soutien de la communauté internationale. Pour moi, la vraie question est: quand allons-nous prendre conscience que nos actions actuelles influent négativement et durablement sur notre climat? Quand les grandes puissances qui courent aujourd'hui pour apporter l'aide aux Philippines sont celles là même qui sont les plus indexées quant il s'agit de réchauffement de la Planète, je m’interroge...

hermann
Répondre

Elodie, je reconnais la pertinence de ta réponse. Moi je parle de condamnation juste parce que depuis toujours (pour ce que je sais) , cette partie de l'Asie a toujours connu des catastrophes climatiques. Ce qu'il faut souligner c'est que avant cela semblait supportable et gérable; seulement depuis quelques années nous assistons à des désastres d'une violence extrême. Maintenant je rejoins ton raisonnement puisque si on recherche la cause de tout ceci, c'est clair et évident que les pays industrialisés ont depuis des décennies un impact négatif sur la couche d'ozone, sur les eaux, etc....